Monuments et Autres Sites

Les Autres Pages du Site

Les Rues et Boulevards 1

Les Rues et Boulevards 2

Les Rues et Boulevards 3

Les Rues et Boulevards 4

La Pierre Lys 1

La Pierre Lys 2

La Pierre Lys 3

Le Chemin de Fer

Route et Accès

Le Hameau de Laval (En Cours)

Belvianes, Ginoles, Laval

Autres Villages

Les Bords de l'Aude

Le Chalet de Carach

Monuments et autres sites 1

Monuments et autres sites 2

La Vie des Quillanais 1

La Vie des Quillanais 2

La Vie des Quillanais 3

L'Arrivée de l'Electricité

Les Métiers de la Forêt

Les Scieries

La 2 ème transformation du bois

La Chapellerie

Les Ateliers de la  Chapellerie

Autres Métiers 1

Autres Métiers 2

L'Electricité

Pêle-Mêle

L’Eglise

L’Eglise Notre Dame.

Elle fut édifiée à la fin du XIV ème siècle près d’un petit cimetière, sur un côté de la Ville Basse qui ne cessait de s’agrandir tandis que croissait la population.

A l’origine, elle ne comportait qu’un unique vaisseau sans chapelles latérales. On y pénétrait par une porte au bel art roman, aujourd’hui murée, visible à gauche de l’entrée actuelle et surmontée d’un écu gravé dans la pierre.

Elle fut dédiée à Notre Dame comme l’ancien oratoire rural qui existait sur l’emplacement du cimetière actuel et que l’on trouvait trop éloigné du bourg alors entouré de remparts.
Les chapelles furent ouvertes au XVII ème siècle.

Pour respecter le style roman de l’édifice, elles furent voutées en plein centre, tandis que la nef conservait sa charpente apparente.

C’est avec les pierres du château, devenu inutile en tant que gardien frontalier après le traité des Pyrénées signé en 1659 qui annexait le Roussillon à la France, que fut édifié en partie le clocher de l’église; tour carrée de près de 30 mètres, dont la base abrita le nouveau porche haut de 6m56.
L’avancée des chapelles empiéta sur les fossés vidés et asséchés et transformés en pâturages. Ce nouvel édifice fut terminé en 1677.

Eglise d’en haut, église d’en bas.

Il ressort qu’en 1618, il existait à Quillan 2 églises; une en haut, sous le château, et une autre en bas, toute récente.

Extrait tome 1 “Le livre du Souvenir” de Tatiana Kletzky Pradère.

Photo issue du site:
http://visitesvirtuelles.123.fr/tag/photo

La Pieta de l'Eglise de Quillan

Au-dessus du porche, une niche abritait une « piéta » en bois du XV° siècle qui fût remplacée par une copie.

 

L’intérieur est de style roman (un bel arc roman est visible à gauche de l’entrée, surmonté d’un écu gravé dans la pierre) ; la nef présente une voûte sur croisée d’ogives.

Photos:

https://quillan.fr/fr/decouvrir-quillan/eglise-de-quillan

 

Plafond de l'église

A l’intérieur de l’église vous pourrez voir :

  • la chaire en bois du XIX° siècle, avec un escalier en fer forgé provenant de la Cathédrale d’Ale t, ainsi que la clôture du chœur qui est en marbre de Caunes en Minervois
  • l’original de la « Piéta »
  • les orgues en 1793
  • une série de tableaux offerts par Napoléon III représentants des personnages bibliques
  • un lustre de Cristal et bronze provenant de St Petersbourg et datant du XIXème siècle

Le grand lustre.

Avant d’éclairer les fidèles, ce très beau lustre en bronze, Don de Mm. Borrel, tante de Mm. Charles Bouchère, brilla de mille feux dans la salle d’apparat du plus grand restaurant de Saint Pétersbourg, ancienne capitale de la Russie des tsars.

 

Extrait tome 1 “Le livre du Souvenir” de Tatiana Kletzky Pradère.

.

Les tableaux offerts par Napoléon III.

Napoléon III empereur des Français de 1852 à 1870.

 

avait l’habitude de séjourner fréquemment à Quillanoù il était logé à la maison Calvet aux nombreuses issues. Il offrit à la ville les quatre belles peintures placées dans le chœur.

 

Ah, c’était quelque chose la sortie de l’Eglise à l’Epoque….

Le Château.

Photo Aubin Lopez 2021

Le Château de Quillan.

 

Les ruines du château bâti sur la colline de St. Pierre sont les plus anciens restes d’un fort reconstruit sur la frontière franco-espagnole après la croisade de Simon de Monfort et le traité de Meaux de 1229, donc au XII ème siècle.

Gravure Château de Quillan

 

Celtes, Gaulois, Romains, Wisigoths, occupèrent successivement cet endroit, mais il ne reste aucune trace des constructions de ces époques.[caption

 

Des écrits historiques font mention du château de Quillan au VIII ème siècle

au XII ème et au XIII ème, mais jamais il ne fut la demeure d’un seigneur puiqu’il a toujours été un château-fort.

 

En 1281, le sénéchal Bomparti représentant l’archevêque de Narbonne commandait le Château.

Sous le règne de Philippe le Hardi, la forteresse est munie de 3 canons et de 12 arbalètes.

Restant intact jusqu’aux guerres de religion au XVI ème siècle, entre catholiques et protestants, il résista une première fois, mais à la seconde, il fut pris d’assaut, pillé et incendié par les troupes protestantes après un terrible combat qui est à l’origine d’une légende contant l’apparition nocturne d’un homme d’armes.

 

Le château fut remis en état sous Louis XIII, puis désarmé en 1706 et démantelé en 1735.

Au début de la Révolution de 1789, il fut confisqué et vendu aux enchères. C’est Thomas Marre, plâtrier à Quillan qui l’acheta pour 350 francs mais le laissa livré au pillage.

 

Par suite de ventes, il devint la propriété de M. Laurent Rouyre, dont les héritiers le vendirent à la ville de Quillan.

 

Robert Baraybar, ancien Président dde l’O.T.S.I. s’était donné pour mission de faire revivre ce témoin du passé. des fouilles effectuées à l’intérieur et à proximité permettront d’en savoir davantage sur la vie de nos ancêtres.

 

Extrait tome 1 “Le livre du Souvenir” de Tatiana Kletzky Pradère.

 

HISTORIQUE DU CHATEAU DE QUILLAN
(Voir aussi://www.patrimoine-quillan.com/chateau.htm)

.

Pierre sculptée du château de Quillan.

(Photo André Marcel)

Quelques photos actuelles du Château.

Le Monument aux Morts.

Le Monument aux Morts.

 

Situé au Rond-Point du Souvenir, oeuvre du sculpteur Paul Manaut,(1882-1959) il a été inauguré le 14 juillet 1932 sous la mandature de Jean Bourrel.

Les  Stades

Hé bien oui, les Stades à Quillan ont été et demeurent des monuments.

Plusieurs terrains se sont succédés pour accueillir les Sportifs Quillanais.  Le premier terrain était situé au lieu dit des Américains, puis sur la route de l’ancienne coopérative, actuelle rue Baptiste Marcet et enfin route de Carcassonne, l’actuel terrain.

Stade  des « Américains »

En savoir plus sur le rugby à Quillan

(https://www.quillan-limoux-rugby.com/)

Stade chemin de la coopérative actuelle route Baptiste Marcet

Dirigeants de l’US Quillan  Rugby des années 1928 posant devant les tribunes en bois du stade Jean Bourrel 

Stade Jean Bourrel situé à l’emplacement actuel

Stade Jean Bourrel dans les années 1950-1960